Compagnie Sebastien Azzopardi

CULTURE CIE : Les Caprices de Marianne



CULTURE CIE : Les Caprices de Marianne
« Les Caprices de Marianne » selon Azzopardi
Entremêlant chant et jeu, Sébastien Azzopardi livre une adaptation lumineuse du chef d’œuvre de Musset. Entièrement au service du texte, sa mise en scène ne s’embarrasse d’aucun artifice ni d’accessoire superflu et accorde la priorité à des comédiens puissants. Brillant !
IL FAUT QU’UN CŒUR SOIT OUVERT OU FERME

Pour les chanceux qui ne connaissent pas encore la pièce, « de quoi ça parle ? »
Naples est en plein carnaval. Pourtant Coelio est malheureux comme les pierres car éperdument amoureux de Marianne. Laquelle, mariée à Claudio, magistrat napolitain d’influence et beaucoup plus âgé qu’elle, refuse de répondre à ses sérénades appuyées. L’ami Octave, cousin de Claudio, épicurien notoire au don-juanisme avéré, joue les intermédiaires entre Marianne et Coelio…

CULTURE CIE : Les Caprices de Marianne
La critique de Franck Bortelle…
Regardez l’affiche et laissez vous guider, cédez à la tentation, succombez à la séduction. Une jeune femme, chevelure rousse léonine tombant sur les épaules, le visage caché d’un masque coloré ne laissant percer que son regard azuré. Elégance et raffinement qui donne le ton.
Ce sont les voix de stentor de Frédéric Imberty et Richard Delestre qui ouvrent le bal. Impressionnantes. Certes, leur tessiture ne semble guère cadrer avec ce qu’on imagine d’une ambiance carnavalesque, d’autant que le décor suit, constitué de tentures noires légèrement transparentes circonscrivant un demi-cercle à l’intérieur duquel se jouera le drame.
« Les Caprices de Marianne » mis en scène par Sébastien Azzopardi au Lucernaire à Paris. Photo LotC’est pourtant cette noirceur doublée d’une monacale austérité qui constitue l’un des plus lumineux parti pris de la mise en scène de Sébastien Azzopardi. Car de cet écrin va jaillir tel un diamant brut, toute la puissance du texte de Musset, que souligneront des jeux de lumières d’une subtile intelligence. Du texte original, Azzopardi a gommé quelques personnages secondaires et éliminé tous les décors (presque une dizaine au total : un classique chez Musset) pour resserrer l’intrigue sur ce qui occupe alors toute la scène : les affaires de cœurs, les soupçons, les trahisons, les amours malheureuses.
Franck Bortelle pour CultureCie.com - 29 juin 2009

CULTURE CIE : Les Caprices de Marianne
Ils sont six sur scène à interpréter une dizaine de personnages. Six à défendre ce texte, l’un des plus beaux du répertoire. Les affrontements homériques entre Claudio et Octave, les minauderies de Marianne, les aveux transis de Coelio, les joies sadiques de Tibia rivalisent de précision dans la bouche de ces comédiens qui nous aimantent de leur présence scénique. Elisa Sergent, regard pétillant et démarche féline, propose une Marianne fine et d’une intelligence que l’on retrouve chez ses partenaires, de Frédéric Imberty et sa voix monumentale à Christophe de Mareuil. Ce dernier est un Octave gigantesque. Son charisme ravageur et son bonheur intense d’être sur scène avec ce texte sublime à défendre emportent tout sur son passage. Il allie tout ce qui fait les grands rôles et les grands comédiens. Un pur régal !
A noter absolument…

CULTURE CIE : Les Caprices de Marianne
« Les Caprices de Marianne » D’Alfred de Musset
Mise en scène : Sébastien Azzopardi
Avec Elisa Sergent, Sébastien Azzopardi, Grégoire Bourbier, Frédéric Imberty, Richard Delestre ou Pierre-François Pistorio, Cindy Rodrigues
Assistante mise en scène : Helen Harle
Costumes : Christian Gasc - Décor : Juliette Azzopardi
Lumières : Mamet Maaratie - Musique : Thomas Bellorini
Maquillage : Pauline Panier - Affiche : Samuel Guerrier
Durée : 1h15

Prolongations jusqu'au 16 janvier 2009
Au Lucernaire 53 rue Notre-Dame-des-Champs 75006 Paris
Du mardi au samedi à 21h30. Relâches du 26 juin au 4 juillet.
Tous les dimanches à 15 heures sauf du 5 juillet au 6 septembre

Réservation : Fnac Spectacles (tarifs préférentiels pour les adhérents)
01 45 44 57 34 / www.lucernaire.fr

Photos : Lot
CultureCIe : Lire article

Lu 2763 fois

Nouveau commentaire :

P.S : le webmaster s'autorise à ne pas publier un article s'il ne correspond pas à la Chartre du site.