Compagnie Sebastien Azzopardi

LE POINT : Les Caprices de Marianne



LE POINT : Les Caprices de Marianne
Les caprices de Marianne **
d’Alfred de Musset. Mise en scène de Sébastien Azzopardi, avec Frédéric Imberty, Elisa Sergent,
Cindy Rodrigues, Grégoire Bourbier, Christophe de Mareuil, Richard Delestre.

« Deux yeux bleus, deux lèvres vermeil, une robe blanche et de blanches mains » et Marianne, dragon de vertu marié au rigide Claudio, fait tourner les têtes et les cœurs… Coelio d’abord, puis son ami Octave, venu plaider sa cause auprès de la belle. Il est bien sombre, ce caprice italien, sous ses allures de comédie romantique, qui commence dans l’amour et se termine dans le sang. Sébastien Azzopardi en livre une lecture réjouissante et rythmée, dans un tourbillon de masques, de notes et de chants mélancoliques. Sur un plateau en demi-cercle, des toiles dressées permettent de subtils effets de transparence grâce aux lumières de Mamet Maaratie. C’est du théâtre de tréteaux d’une belle exigence, servi par six comédiens-chanteurs-musiciens brillants. Mention spéciale à Christophe de Mareuil, en Octave bohème, amant tourmenté et mauvais garçon diablement séduisant.
Nedjma Van Egmond -12 février 2009

Lu 2765 fois

Nouveau commentaire :

P.S : le webmaster s'autorise à ne pas publier un article s'il ne correspond pas à la Chartre du site.