Compagnie Sebastien Azzopardi

TATOUVU : Le Barbier de Séville



Tout sauf rasoir ! De ce texte célèbre, divertissant et novateur, Sébastien Azzopardi a concocté une version, légère et musicale. Avec ou sans rendez-vous, « Le Barbier » vous attend au Lucernaire !
Sur Beaumarchais, on a tout dit : musicien, financier et affairiste, marchand d'armes, écrivain, éditeur, ce touche-à-tout de génie a écrit deux pièces remarquables qui marqueront durablement le théâtre et la musique. Avec Le Barbier, comme avec Le Mariage, entre les intrigues, les quiproquos et les déguisements, l'auteur aux propos si politiques, a laissé matière à se divertir allègrement. Lorsque Figaro prend les traits de Xavier Berlioz, on veut bien être de tous les complots, tant il mène le bal avec agilité. Chargé par son maître _ interprété par Emmanuel Vottero, brun comme un sévillan_ , de lui faire rencontrer Rosine (en alternance Elisa Sergent et Coralie Coscas), il se heurte à la jalousie possessive de Bartholo, campé par Frédéric Imberty. Bazile, auquel Yan Mercoeur donne avec humour des allures démoniaques, lui apporte son soutien avant de se laisser acheter par le comte. Gaétan Aubry et Boris Mezzo (en alternance) complètent la distribution dans deux rôles annexes mais comiques.
Cette pièce, ayant inspirée Mozart prend ici des accents musicaux très « années 80 » faisant de ce Barbier un moment idéal pour une première découverte. Philippe Escalier. 15/03/05

Lu 2107 fois

Nouveau commentaire :

P.S : le webmaster s'autorise à ne pas publier un article s'il ne correspond pas à la Chartre du site.