Compagnie Sebastien Azzopardi

TELEMATIN : Oh my god !



Vous ne pourrez pas dire qu'on ne vous avait pas prévenu. Oh my God ! C’est grivois, choquant, mais bon Dieu que c'est drôle !

Laurent Bignolas : « On va maintenant parler théâtre, cette semaine, avec Jean-Philippe Viaud qui nous invite à découvrir un spectacle vraiment hors du commun, je crois qu’on peut le dire, à la fois drôle et même déjanté, carrément, et surtout doublé d’une performance assez étonnante ? »

Laurent Bignolas
Laurent Bignolas
Jean-philippe Viaud : Oui, en effet, c’est une excellente surprise théâtrale, bien allumée, que nous proposent deux jeunes et prolifiques auteurs, à l’imagination sans fin, Sébastien Azzopardi et Sacha Danino. L’inséparable duo qui collectionne récompenses et nominations, vient d’adapter la diabolique et délirante comédie de l’américain Robert Askins. OH MY GOD! c’est le titre. À l’affiche, on y croise cinq étonnants comédiens, parmi lesquels Thomas Ronzeau accompagné d’une bien étrange créature. Ça se joue au théâtre Tristan Bernard. Et croyez-moi, c’est un grand moment !

Sébastien Azzopardi, Jean-Philippe Viaud, Thomas Ronzeau
Sébastien Azzopardi, Jean-Philippe Viaud, Thomas Ronzeau
Sébastien Azzopardi : L’auteur qui est texan, a voulu raconter une histoire qui se passe dans un milieu assez étriqué, un milieu religieux assez rigoriste, et ce garçon, Thomas Ronzeau, joue deux rôles. Le rôle d’un adolescent, plutôt renfermé, et de sa marionnette maléfique et diabolique.

Thomas Ronzeau : C’est un ado qui a envie de vivre et d’exister et de crier au monde qu’il est là, sauf qu’il n’a pas les armes pour le faire. Cette marionnette va lui donner pour la première fois de sa vie ça, ces armes-là !

Sébastien Azzopardi : On arrive à un moment où on ne sait pas si c’est lui qui manipule la marionnette ou si c’est la marionnette qui le manipule.


TELEMATIN : Oh my god !
Jean-philippe Viaud : Musiques, chants, superbes décors, lumières, costumes, tout est élaboré ici avec soin. Donnant ainsi à la remarquable scénographie, une magnifique et inénarrable dimension hystéro-surnaturelle !

Sébastien Azzopardi : C’est une pièce qui est à la fois folle, dingue, trash et en même temps hyper profonde et hyper grave. Et c’est ce mélange détonnant qui fait la grande qualité de OH MY GOD!

Sébastien Azzopardi : OH MY GOD! c’est un peu la rencontre des Guignols de l’info avec l’Exorciste… de scène en scène, on se dit : non, ils ne vont quand même pas faire ça !. Et oh my God, et si, ils vont le faire…

Thomas Ronzeau : … Et en fait, on va encore plus loin ! Ah, ah, le théatre est habité… par le diable !

Jean-philippe Viaud : Découverte et produite par Pascal Guillaume, un sincère amoureux du théâtre insolite, l’adaptation de la pièce d’Askins prend ici une dimension à la hauteur des rires qu’elle suscite. Avec OH MY GOD! Azzopardi et Danino visent haut et fort. Texte et mise en scène au couteau, permettent aux interprètes d’incarner des rôles de composition tout à fait sur mesure. Cette satire, bien allumée, va enchanter tous les adulescents en mal de folie salvatrice. Et surtout en ce début d’été, croyez-moi, ça l’fait grave !

TELEMATIN : Oh my god !
Oh my God!, pièce de robert Askins, adaptation de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino. Mise en scène de Sébastien Azzopardi.
Théâtre Tristan Bernard 64 rue du Rocher 75008 Paris.

TELEMATIN - Jean Philippe Viaud - 10 juillet 2017

Lu 89 fois

Nouveau commentaire :

P.S : le webmaster s'autorise à ne pas publier un article s'il ne correspond pas à la Chartre du site.