Compagnie Sebastien Azzopardi

WEBTHEA : Mission Florimont



WEBTHEA : Mission Florimont
Comédie & Humour

MISSION FLORIMONT
Une chevauchée burlesque pour une comédie historique …rigoureusement fausse !

WEBTHEA : Mission Florimont
Le Roi François, premier du nom, a bien des soucis, tous ses agents secrets sont sur la touche, soit occis, soit réduits à l’état parcellaire de bonzaï. Montjoie Saint Denis, Florimont de la Courneuve est bien vivant et entier. Le preux chevalier piaffe d’impatience de servir son roi ! En réalité le preux est peureux comme une donzelle devant une grosse araignée et part en mission car il n’a pas le choix ! Nous allons suivre les aventures trépidantes de Florimont. Du Louvre à Constantinople, sa mission est semée d’embûches avec des voleurs de grands chemins, une femme aussi belle que dangereuse, des espions qui ont trop regardé en zappant, les enquêtes de Columbo et celle de l’inspecteur Gadget, des soldats patibulaires, parfaits clones d’eux mêmes. Cette super production avec 150 rôles, des décors et des costumes somptueux, est interprétée par une pléiade de cascadeurs, de comédiens dont cinq qui arrivent particulièrement à suivre et à garder leur latin ! « Mission Florimont » est une œuvre d’une parfaite rigueur « historique » dans la veine des Monty Python avec un zeste de Branquignols. Cette œuvre, que Alain Decaux aurait souhaité écrire, est signée par les compères qui nous ont fait voyager autour du monde avec l’excellent « Tour du monde en 80 jours » dont le succès ne se dément pas, Sacha Danino.et Sébastien Azzopardi. Les coupables ont commis un spectacle qui est un parfait divertissement, de ceux que l’on aime partager entre amis. Ils abusent un peu des anachronismes, mais cela crée des situations dont la cocasserie est ravigotante. L’idée de confier les trente rôles à cinq comédiens est excellente, elle donne du piquant aux situations. Les Fregoli sont des pointures dans le genre, Sébastien Castro est le héros éponyme (et toc !) , avec un talent consommé, il compose un lâche de belle allure, Guillaume Bouchède aura-t-il la grosse tête après avoir composé un François Ier de légende, son agent secret a fait pâlir d’envie Humphrey Bogart et Sean Connery, et de surcroit il porte à merveille la pourpre cardinalice ! Erwan Creignou est un mauvais camarade, en interprétant à lui tout seul une armée entière, il met sur la paille plusieurs dizaines de comédiens. Mais ses mimiques inouïes sont inénarrables. Julie Victor est tombée très tôt dans la bassine de Merlin l’Enchanteur, un problème d’explication de texte et la Damoiselle ne peut pas s’empêcher de pousser la chansonnette, renouant ainsi avec la chanson de geste. Olivier Soliveres déjoue vaillamment toutes les chausses trappes et autres oubliettes de ce Fort Boyard pour un chevalier. Nous souhaitons longue vie à cette chevauchée burlesque.

Marie-Laure Atinault - vendredi 26 juin 2009 - Crédit photographique : Philippe Jacquin-IODA

Mission Florimont De Sacha Danino.et Sébastien Azzopardi. Mise en scène Sébastien Azzopardi, avec Sébastien Castro, Julie Victor, Guillaume Bouchéde, Erwan Creignou, Olivier Soliveres. Musique originale de Hervé Devolder. Théâtre Tristan Bernard Tél : 01 45 22 08 40

Lu 1256 fois

Nouveau commentaire :

P.S : le webmaster s'autorise à ne pas publier un article s'il ne correspond pas à la Chartre du site.