Compagnie Sebastien Azzopardi

BFM TV : Chapitre XIII



Azzopardi, thriller sur les planches.
Avoir peur au théâtre est peu commun. La dernière représentation du genre remonte à 1960. Le cinéma a ensuite pris le relais pour mettre ce style à son compte. Le théâtre Tristan Bernard fait un retour aux sources avec un thriller gore, Chapitre XIII. C'est l'histoire d'un écrivain qui arrive dans un monastère et qui assiste à une série de meurtres qu'il a écrit dans son nouveau roman. C'est un spectacle pas banal et qui prend aux tripes dans tous les sens du terme. Le metteur en scène, Sébastien Azzopardi, remet au goût du jour le théâtre sanglant en mélangeant les effets spéciaux, l'angoisse, le sang et la peur psychologique. Par ailleurs, il aime faire du spectacle à 360 degrés. - Culture
BFM TV : Chapitre XIII

Candice Mahout : Vous allez vous cachez les yeux dans une seconde et demie… Vous allez aller au théâtre Tristan Bernard. On va aller se faire peur au théâtre ! C’est pas commun de se faire peur au théâtre. Ça s’appelle CHAPITRE XIII. Alors c’est pas hyper commun, parce que jusque dans les années 60, c’était là, c’était le Grand Guignol au théâtre, c’était là où on se faisait vraiment peur. Et à partir de là, c’est le cinéma qui s’en est emparé et qui a repris le genre à son compte. Là, c’est un peu un retour aux sources, en quelque sorte, et là c’est du thriller gore. C’est l’histoire de cet écrivain qui arrive dans un monastère et il va assister à une sorte de série de meurtres en série, mais il les a tous écrits… tous prévus dans son livre. C’est quand même pas banal. Et c’est un spectacle, qui prend aux tripes… attention, jeu de mots ! C’est un spectacle qui prend aux tripes au sens propre comme au figuré… (Extrait de la pièce

Présentateur : On s’en prend la vue… au sens propre aussi !

Candice Mahout : Evidemment, au sens propre comme au figuré. C’est à dire que en gros, Il ne faut pas forcément être dans les premiers, mais de toute façon vous n’y échapperez pas parce que n’est totalement dans toute la salle que ça se passe. Et ça gicle un peu partout. C’est Sébastien Azzopardi que vous voyez-là. On était dans les coulisses, justement, de cette pièce. C’est le metteur en scène, il l’a écrite (avec Sacha Danino. C’est lui qui fait tomber les barrières au théâtre et qui fait tomber ce fameux quatrième mur. En fait, en gros, il fait du spectacle à 360°. Et justement, il l’avait fait déjà pour DERNIER COUP DE CISEAUX et ça avait très très bien marché (Actuellement, au théâtre des Mathurins). Il l’avait fait aussi pour LA DAME BLANCHE, toujours un peu dans le thriller mais un peu fantastique. Là, on est vraiment dans l’horreur, et il explique pourquoi, justement, quand c’est dans l’horreur ça marche encore mieux cette interactivité. On l’écoute au micro de Charlotte Planet.
BFM TV : Chapitre XIII

Sébastien Azzopardi : Je trouvais que c’était un petit peu dommage de ne pas utiliser l’émotion de la peur au théâtre. Parce que, par exemple, on a une grande chance au théâtre, c’est qu’on enferme les spectateurs et les acteurs dans une même pièce et donc il peut se pas n’importe quoi et la peur est démultipliée. Alors on n’a pas les effets spéciaux, mais il peut vous arriver, le spectacle est en 3D, quoi !

Présentatrice : Pour Halloween, c’est pas mal !

Candice Mahout : C’est bien pour Halloween, c’est même bien pour dès maintenant. Mais c’est vrai que pour les vacances, c’est top, je vous conseille vraiment de réserver. En plus, il y a de la magie, ils ont travaillé avec Père Alex qui est un magicien. il s’occupe de tous les effets spéciaux, imaginez pour couper les têtes, les mains, les doigts. Beaucoup d’effets de magies, c’est très réussi. Théâtre Tristan Bernard, Chapitre XIII. Foncez quoi !

Candice Mahout - BFM TV 13h20 DIRECT : voir - 12/10/2018

Lu 63 fois

Nouveau commentaire :

P.S : le webmaster s'autorise à ne pas publier un article s'il ne correspond pas à la Chartre du site.